Sommaire général du Site

 

une introduction brève

 

ETUDES REALISEES

 

Généralités

 

A partir des archives « Dufaure » et « Dufour » en ma possession, mises en perspective à travers le prisme de la compilation d’ouvrages et de travaux érudits divers, je m’essaye à la mise en forme cohérente des informations glanées ici où là sur mes aïeux … en particulier sur Elie DUFAURE et sur sa fratrie…

 

Ces textes, présentés dans leur « deuxième édition – revue, enrichie et corrigée » [ ! ], ont été composés « en amateur » et « sans prétention », et ils sont consultables en ligne, ci après…

D’autres études « thématiques », ( « la question matrimoniale », « la vigne et le vin », « le rail et les transports », « les résidences parisiennes », « la question d’argent », etc. ) n’en sont encore qu’au stade de leurs « premières éditions », lesquelles font l’objet de corrections et de mises à jour actuellement en cours …

Elles ne seront donc mises en ligne que… progressivement et… ultérieurement …

 

 

Avertissement

 

Pour éviter un temps de chargement trop long des pages « Web » qui suivent, les textes proposés ne sont pas accompagnés des illustrations qui devraient les accompagner, ce qui peut à certains moments limiter l’intérêt d’un passage pour le simple lecteur, voire nuire à l’apparente pertinence ou cohérence du commentaire ou du propos que j’ai pu développer …

 

Chaque« étude » peut faire l’objet d’une lecture autonome et indépendante…

Il reste que chacune d’entre elles s’insère dans un ensemble dont la cohérence globale n’apparaîtra qu’à la fin des travaux dont le chantier est toujours en cours…

 

Ainsi, et il s’agit d’un premier exemple, le parti-pris de fréquentes références à la littérature érotique, pourraient paraître saugrenu, voire déplacé, si l’on perdait de vue qu’Elie Dufaure avait résidé au « 20, de la Rue Dauphine » à Paris, qui fut également une adresse professionnelle de Régine Deforges, ou bien encore que la première trace que j’ai pu retrouver de Charles Dufaure de Laprade figurait bel et bien dans « L’anthologie historique des lectures érotiques » de Jean-Jacques Pauvert … Elie Dufaure plaidait également à l’époque où Baudelaire, Flaubert sans oublier les Goncourt et bien d’autres encore pouvaient être poursuivis pour outrages aux bonnes mœurs…

Comme second exemple, l’insistance au fil des travaux à citer certains lieux, certaines communes, certains secteurs géographiques et pas d’autres qui pourraient pourtant fournir, parfois, des illustrations peut-être plus marquantes aux propos, vise seulement à rester en prise directe avec les endroits fréquentés à un moment ou à un autre par tels ou tels membres de la famille Dufaure ou des familles alliées… de la Révolution Française à la première guerre mondiale !

 

A l’instar de la forme adoptée par Elie Dufaure dans sa « Notice… », les textes proposés doivent être considérés comme une suite de « longues lettres », ce qui explique parfois un certain manque d’académisme dans les plans adoptés mais vise à renforcer tout l’intérêt du lecteur éventuel… …Vous ???

 

 

Je suis bien évidemment intéressé par toutes les observations, réactions ou critiques que formuleront les lecteurs éventuels qui viendraient à prendre connaissance de mes travaux… lesquels, s’ils demeurent des compositions personnelles, sont aussi le fruit de nombreux emprunts à des œuvres tierces, dont je donne systématiquement la référence en note bibliographique, en indiquant l’origine de mes sources.

 

                                                                                                                                                     Emmanuel DUFOUR

                                                                                                         CONTACTEZ LE WEBMESTRE !

 

 

 

 

 

SOMMAIRE DES TRAVAUX REALISES EN AMATEUR

 

 

 

 

Le Cardinal-Ministre Guillaume Dubois

« De calomnies en réhabilitations »

Brive 1656 / Versailles 1723

Une légende écrite en noir, en rouge et même parfois en… rose !

 

Taille du fichier à télécharger : environ 700 ko

 

 

 

 

 

 

« La Révolution de 1789 arriva »

ou Allassac et le Bas Limousin en émoi

La famille Dufaure et ses familles « alliées »

dans la grande tourmente révolutionnaire

 

Taille du fichier à télécharger : environ 960 ko

 

 

 

l  

 

 

 

Le Citoyen Pierre Dufour,

du Mons, Procureur d’Estivaux

acquiert en Janvier 1793

un fond rural à Bounaix

 

Taille du fichier à télécharger : environ 240 ko

 

Egalement en ligne :

Le Cahier de doléances de la Paroisse d’Estivaux 

 

   

 

Soldats de la République et de l’Empire

« Dans le sillage des trois couleurs… »

Servitudes militaires et horizons lointains

Bertrand Dufaure, Aymard de Foucauld,

Simon… et bien d’autres encore aussi !

 

Taille du fichier à télécharger : environ 600 ko

 

Momentanément indisponible

 

 

 

Sœur cadette et femme de tête…

Françoise Dufour, née Dufaure

« Je la revois encore, dessous sa coiffe noire,

avec son bon sourire, et son regard si clair »

Le Lien

 

Taille du fichier à télécharger : environ 600 ko

 

 

 

   

 

Du Petit Séminaire de Brive

à la Faculté de Droit de Paris

1842/1850

Un parcours de formation

Ou

Elie Dufaure, Docteur en Droit, de l’élève au « Maître »

 

Taille du fichier à télécharger : environ 660 ko

 

 

 

 

 

« Dans la Cour des Grands »

Une audience au Palais-Royal

accordée par

S.A.I. le Prince Napoléon à Maître Elie Dufaure

 

Taille du fichier à télécharger : environ 400 ko

 

 

 

 

   

 

Le rail et les Dufaure

ou

une (toute) petite histoire des chemins de fer et des transports

 

Taille du fichier à télécharger : environ 400 ko

 

 

 

 

  

 

 

 

« Et surtout parler français avec toi»

ou

de quelques considérations sur le niveau d’instruction primaire

 et les modes d’expression écrite et orale de la fratrie Dufaure,

 ainsi que sur « l’idiome » Limousin

 

Taille du fichier à télécharger : environ 355 ko

 

[ Novembre 2005 ]

 

 

 

 

 

 

 

« Bonum vinum laetificat cor hominum » VIGNES ET VIN A ALLASSAC,

ou les frères DUFAURE acteurs d’une Civilisation

 

 

Mise en ligne Juin 2009

Il s’agit d’un document provisoire qui est ici simplement ébauché et qui devra être plus amplement remanié ultérieurement, Ce document non abouti est mis en ligne à la demande de plusieurs internautes locaux ayant appris que le Pays d’Art et d’Histoire « VEZERE ARDOISE » oeuvrait sur ce vaste et fort ambitieux sujet…  « Laissez vous conter la vigne » … à Allassac et ses environs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          L’aventure du site continue… Mes « recherches » aussi !

 

                     PATIENCE !!!                           

 

       … D’autres travaux seront proposés ultérieurement …

 

J’y travaille avec assiduité !

 

Un grand merci pour vos encouragements…

 

 

 

 

Sommaire général du Site

 

une introduction brève